LERMAB
Imprimer

 

Le LERMAB est un laboratoire pluridisciplinaire de l'Université de Lorraine (EA 4370) rattaché au centre INRA  de Nancy-Lorraine sous forme d'USC (Unité sous contrat).

Il est  localisé sur deux sites principaux, à Vandœuvre dans le cadre de la Faculté des Sciences et Technologies et à Epinal dans celui de l’Ecole Nationale Supérieure des Technologies et Industries du Bois, ainsi que de façon plus ponctuelle à Longwy avec une antenne à l’IUT.

Il compte un peu plus d’une quarantaine de permanents comprenant principalement des enseignants chercheurs appartenant à différentes sections CNU (31, 32, 60,62, 64), ainsi qu'une quarantaine de personnels non permanents (doctorants, post-doctorant, CDD et stagiaires de licence ou de master).

 

Misant sur des compétences scientifiques variées telles que la biologie, la chimie, le génie des procédés, la physique, la mécanique et le génie civil, le laboratoire développe des recherches en relation avec le bois et les fibres naturelles, allant de l’échelle moléculaire jusqu'au niveau macroscopique du matériau voir des structures bois.

De par son positionnement particulier lié à la nature de son objet d’étude, le laboratoire joue un rôle privilégié d’interface entre la recherche et les industries de la filière bois développant des recherches fondamentales et appliquées au travers de collaborations avec différents centres de transfert technologique tels que le Critt Bois ou le CETELOR dans le cadre du pôle de compétitivité Fibres.


Positionnement dans l'Université de Lorraine

Les activités du laboratoire au sein de l’Université de Lorraine s’inscrivent dans le cadre du Pôle Scientifique Energie Mécanique Procédés Produits (EMPP) couplé à la Fédération de Recherche "Jacques Villermaux".

Le laboratoire est également fortement impliqué dans le Pôle Agro-Alimentaire, Forêts (A2F) au travers de sa participation à la Fédération de Recherches EFABA (Ecosystèmes Forestiers, Agro ressources, Bioprocédés et Alimentation) regroupant les principaux laboratoires travaillant dans le domaine Forêt Bois associé à l’INRA et à AgroParisTech.

Il est aussi engagé dans le Laboratoire d'Excellence Advanced Research on the Biology of TRee and Forest Ecosystems (LABEX ARBRE).

Il est également membre de l'Institut Carnot Energie Environnement en Lorraine (ICEEL).

 

Partenariats et coopération

Le laboratoire développe une forte activité à l’international dans le cadre de différents programmes de recherche ou d’échange d’étudiants de master ou de thèses, en co-tutelle ainsi que par l’implication d’un certain nombre de ses membres dans des réseaux internationaux (PHC, COST, IRG, IUFRO, IAWS…) ou dans les comités d'édition de différents journaux internationaux.

 

Activités de recherches

Dans le contexte actuel, l'utilisation de matières premières renouvelables autres que les matières fossiles utilisées jusqu'à présent est un enjeu sociétal et économique prioritaire.

L'utilisation du bois du fait de son abondance présente dans ce cadre de nombreux avantages liés à ses propriétés technologiques, à son caractère renouvelable et sa capacité à stocker le CO2 lorsque ce dernier est utilisé comme matériau de construction ou à le fixer lors de la croissance de l'arbre.

D’une manière générale, les recherches menées au laboratoire ont pour but de développer l’utilisation de la ressource ligno-cellulosique en tant que matériau, mais aussi en tant que source de matières premières pour des applications dans les domaines de la chimie et de l’énergie au travers du développement d’éco-produits ou procédés s’inscrivant dans une démarche de développement durable.

Les activités de recherche s’articulent autour de trois grands axes : un axe "Matériau et Procédés", un axe "Valorisation Chimique, Energie et Procédés" et un axe "Energétique, Mécanique, Construction Bois" dans lesquels se répartissent les membres du Laboratoire en fonction de leur formation de base.

 

 

Activités de recherches

Dans le contexte actuel, l'utilisation de matières premières renouvelables autres que les matières fossiles utilisées jusqu'à présent est un enjeu sociétal et économique prioritaire. L'utilisation du bois du fait de son abondance présente dans ce cadre de nombreux avantages liés à ses propriétés technologiques, à son caractère renouvelable et sa capacité à stocker le CO2 lorsque ce dernier est utilisé comme matériau de construction ou à le fixer lors de la croissance de l'arbre.

D’une manière générale, les recherches menées au laboratoire ont pour but de développer l’utilisation de la ressource ligno-cellulosique en tant que matériau, mais aussi en tant que source de matières premières pour des applications dans les domaines de la chimie et de l’énergie au travers du développement d’éco-produits ou procédés s’inscrivant dans une démarche de développement durable. Les activités de recherche s’articulent autour de trois grands axes : un axe "Matériau et Procédés", un axe "Valorisation Chimique, Energie et Procédés" et un axe "Energétique, Mécanique, Construction Bois" dans lesquels se répartissent les membres du Laboratoire en fonction de leur formation de base.